Vaste Programme

Nous faisons face à un déluge d’informations.

Nous faisons face à un déluge d’informations.

Nous sommes submergés de données, de perspectives et d’opinions venues de partout. À ce flux constant s’ajoutent les vagues de réactions et de notifications instantanées. 

Pour ceux et celles qui cherchent à réfléchir et à comprendre le monde qui nous entoure, le défi n’est plus de trouver de l’information, mais de la trier.

Inévitablement, une fatigue s’installe. Nous ne sommes pas conçus, individuellement et collectivement, pour affronter sans relâche une telle tempête.

En quête de repos, certains prennent le large. Couper le câble, fermer l’écran et quitter les réseaux sont des avenues séduisantes pour s’extraire de la frénésie. En suivant cette voie, on risque toutefois de se retrouver sur une île déserte, en rupture presque complète avec le monde.

Pour résister au tsunami, d’autres tentent de trouver refuge dans des espaces sécuritaires, où l’adversité et le doute disparaissent au profit de certitudes lisses et confortables.

Mais ces espaces se transforment trop souvent en bunkers. Il devient alors difficile d’y entrer, et risqué d’en sortir. 

Pour les meubler de manière rassurante, on y fabrique des identités particulières, auxquelles on s’attache jusqu’à les ériger en dogmes. Ce faisant, on sape les ambitions communes et toute possibilité de discussion ou de remise en question.

Quand les choses en arrivent là, le débat public se transforme en exercice où il suffit d’étiqueter et de classer dans sa petite case, le plus rapidement possible, toute personne qui se présente devant soi. Est-ce un ami ? Un ennemi ? Un semblable ou un infréquentable ? Hésiter représente un danger et peut-être même une trahison.

Il en va de même pour les idées, qu’il faut accepter ou rejeter à toute vitesse, comme s’il s’agissait de grenades. Dans le doute, il vaut mieux les ridiculiser et les relancer là d’où elles viennent. Comme ça, on est tranquilles.

Nous savons bien que nous ne pourrons pas renverser ces tendances. Les courants sont trop forts et les mécaniques sous-jacentes sont trop puissantes.

Toutefois, entre l’exil et le repli sur soi, nous faisons le pari qu’il doit être encore possible de naviguer, lentement et sans œillères, sur ces océans déchaînés.

Nous avons l’intuition optimiste d’être nombreux à avoir soif de réflexions et de discussions nuancées et à espérer retrouver des espaces d’échanges qui ne se transforment pas fatalement en luttes sans merci. 

Enfin, nous sommes animés par un désir de renouer avec la promesse originelle des « médias sociaux », c’est-à-dire des plateformes où des citoyens de bonne volonté pouvaient, librement et à l’extérieur de cadres rigides, prendre la parole, souvent avec le sourire, afin de créer des liens étonnants et en apparence improbables.

C’est dans cet esprit que nous larguons les amarres. 

Nous sommes devant un vaste programme.


Simon Jodoin – Jérôme Lussier


Inscription à l'infolettre

* indique un champ requis

Commentaires (13):

  1. Jacques Provost

    mars 9, 2022 at 18h18

    Vaste programme en effet! J’adhère à la philosophie sous-jacente de ce nouveau carrefour pour faire converger une « conversation » publique plus saine, plus modérée. Prêt à mettre l’épaule à la roue!

    Répondre
  2. Maro Akoury

    mars 9, 2022 at 22h14

    Intéressant 🧐 je suis dans ces eaux depuis un moment…. Vous décrivez si bien votre vision tout en décrivant si justement les miennes. Oui, je vous lirai comme sur un petit bateau naviguant sur l’eau. Merci

    Répondre
  3. Jacques Benoit

    mars 10, 2022 at 18h56

    Alors voguons!…

    Répondre
  4. Sylvie Turcotte

    mars 13, 2022 at 14h26

    Pour réfléchir et démêler le trop plein d’idées, de contreverses, de propositions, de suppositions,.. Oui je viens voguer

    Répondre
  5. Francine Breton

    mars 16, 2022 at 6h26

    J’attend depuis longtemps un endroit ou m’informer qui n’est pas manipulé par les GAFA qui ont comme seul intérêt leur profit. Merci pour votre initiative. Hâte de vous lire.

    Répondre
  6. Éric

    mars 16, 2022 at 7h22

    Splendide programme que vous nous proposez. Bon vent à votre équipe!

    Répondre
  7. Michèle Caron

    mars 16, 2022 at 7h35

    Enfin

    Répondre
  8. Jacques de Guise

    mars 16, 2022 at 10h57

    Votre programme est FORMIDABLEMENT intéressant. Je me cherchais depuis longtemps un tel endroit pour verbaliser une pensée plus étayée sur les quelques sujets qui m’intéressent et pour profiter de la réflexion connexe des autres. Longue vie à vous et félicitations pour votre initiative. À bientôt.

    Répondre
  9. Benoit Paré

    mars 16, 2022 at 12h34

    Belle initiative!
    La photo en tête de votre page d’accueil a été prise dans la région du Bic?

    Répondre
  10. Diane Turgeon

    mars 17, 2022 at 14h44

    Quelle beau programme!
    Je meurs d’envie de lire et de pouvoir apprécier de saines discussions…sans sombres dérives.
    Un beau grand plaisir!

    Répondre
  11. Helena Urfer

    janvier 10, 2023 at 9h59

    Que de salutaires et enrichissantes lectures ici… Merci aux idéateurs et auteurs. Longue vie à Vaste Programme!

    Répondre
  12. Suzanne

    août 26, 2023 at 12h22

    Bravo pour cette initiative ! Et je dirais même: enfin!
    La réflexion de Simon Jodoin sur la loi 18 et les propriétaires de médias sociaux met ke doigt sur le bobo. Je vous en félicite, M. Jodoin! Comptez moi parmi vos disciples.

    Répondre

Avant de commenter ou de participer à la discussion, assurez-vous d'avoir lu et compris ces règles simples

Répondre à Michèle Caron Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *